Stoner rock au Bus Palladium

Ça c'est le rock.

Ça c’est le rock.

7 Weeks, Mudweiser et les Loading Data en concert ? Eh bien oui, ça vaut le coup : on est allé vérifier ça le 22 mars dernier. Mais… pour être tout à fait honnête, on y est surtout allé pour faire un concert de stoner graisseux au fameux Bus Palladium. Juste pour voir.

Je ne pense pas que le papa des QOTSA, en chargeant ses groupes électrogènes à l’arrière de son pick-up direct le désert californien, aurait pensé quasiment 20 ans après voir fleurir autant de groupe sur la tombe du stoner. Avouons-le nous, depuis que le cirque Kyuss a quitté la ville, la scène stoner, à l’ouest ou à l’est du Mississippi n’a pas vraiment bougé d’un iota…

C’est à l’est donc, près des jeunes filles de l’est de Pigalle , au Bus Palladium, urne flamboyante de néon des feu-NAAST et autres Plasticines qu’a eu lieu l’étape parisienne du Stoner Rise Tour.

P1010687

De Lofo à Mudweiser, Reno a fait un peu de chemin.

Un Bus bien rempli prêt à prendre la route en 3 étapes de ce Stoner Rise. Les Montpelliérains de Mudweiser ont eu la lourde tâche d’ouvrir la voie, tout en finesse avec des mélodies britpop et des paroles entre puberté et absinthe mal digérée, portées par une horde de hispsters en cuir et converse… Drôle hein? Bon forcément vous l’avez compris les Mudweiser n’ont pas fait leur coming-out ce soir là, mais ont bel et bien chauffé à blanc la salle. Leur recette n’est pas compliquée, une guitare BIEN lourde, une basse BIEN présente, un batteur BIEN low tempo, et une voix BIEN heavy. Reuno, habituellement vocaliste de talent (et en français dans le texte) chez Lofofora, dépeint ici un redneck à vif qui m’aurait presque rappeler un certain Killmister… Allez savoir, les mystères de l’oreille humaine. Leur musique n’est pas en reste et malgré une formule éprouvée, l’effet est là. Le riff taillé dans le brut, Mudweiser lance cette soirée sous le signe du stoner avec brio.

P1010692

Second stop sur cette route du rock (je sais, mes métaphores routières vous tapent déjà sur le système), 7 Weeks est là pour nous rappeler qu’à l’instar des groupes de metal symphonique, on peut avoir un clavier dans son groupe et ne pas avoir l’air ridicule (ndTheo : Depuis cette phrase, Tristan est viré). Mélange bien senti, inquiétant de prime abord, qui finalement trouve parfaitement sa place.

P1010737

Troy Sanders de Mastodon. Étonnant, non ?

Laurent Garnier en guest.

Laurent Garnier en guest claviers.

Malgré cette originalité dans le décor, 7 Weeks ne marque que parce qu’il incorpore à sa musique des éléments apparemment incompatibles au genre stoner. Jetez-vous bien entendu sur le discographie de Kyuss pour comprendre de quoi je parle (ndTheo : Depuis cette phrase, Tristan a ré-incorporé la rédaction de Hear Me Lucifer).

P1010710

Dernier run sur la route du rhum (… Bon OK j’avais fait le tour bien avant celle-ci, mais le rythme ternaire vous savez…), Loading Data ferme le bal en nous présentant des titres de leur nouvel album, Double Disco Animal Style. Ce nouvel opus est produit pas Alain Johannes, 4eme roue du carrosse Them Crooked Vultures en live (décidément l’ombre Homme plane partout) joue dangereusement avec l’influence de ses pairs.

P1010741

Les ultra lookés Loading Data (mention spéciale pour la coupe Forbans « chante-et-mets-tes-baskets »…) nous servent un stoner rock racé digne d’un plagia organisé des meilleurs riffs des Queens De l’Âge De Pierre. Heureusement pour eux, à chaque morceau le ressemblance frappante
s’efface quand le combo se lance et impose finalement son originalité. Habile tour de passe-passe qui permet au groupe de nous éviter les gimmicks usés jusqu’à la corde dans le genre…

P1010760

Salut nounou.

P1010751

Une belle soirée à l’arrivée, qui, malgré un héritage encombrant nous prouve que le stoner à de beaux jours devant lui (ndTheo : et ce même au Bus Palladium). Ah, et aussi que la délégation française aux Jeux Olympique des Musiques sous Générateur Electrique n’aurait rien n’a envier aux Américains, pour une fois.

P1010743

Reportage : TG.

Photos ratées : Theo

Wanna speak ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s