Alchemy At Zahar : un festival de musique dans le désert marocain, ça vous tente ?

alchemy-banner

Secret Chiefs 3, Master Musicians of Bukkake, Lee Ranaldo Band, Pelican, Sir Richard Bishop et bien d’autres dans le même festival ? Découvrir des tas d’artistes marocains et du désert comme Tinariwen en plus de cela ? Assister à cet événement de dingue dans le cadre magique du Sahara marocain ? … et en plus faire une bonne action en faveur d’associations caritatives marocaine ?

welcome_banner

Tout cela est rendu possible grâce au festival Alchemy At Zahar, un événement musical pas comme les autres. Celui-ci est axé autour du rock psyché, du jazz d’avant-garde, du blues du désert et de notre cher post-metal. Le festival prendra lieu du 18 au 21 avril 2013, soit quatre jours de musique non-stop, sur la dune de Zahar à M’Hamid El Ghizlane.

Juste pour rêver un peu, c’est ici que ça se trouve.

Secret Chiefs 3 joueront trois sets différents lors du festival.

Les mystérieux Secret Chiefs 3 joueront trois sets différents lors du festival.

Comme si ça ne suffisait pas pour en faire un festoche déjà complètement pas croyable pour les pauvres culs-blancs Européens que nous sommes, il faut savoir que les profits de ce festival seront reversés à deux associations caritatives locales. Ainsi Basile, de l’association Alchemy, co-organisatrice de l’événement, confiait-il à notre confrère Bakt El Raalis de Pelecanus dans une très instructive interview :

« Le but du festival est d’aider les nomades, seuls véritables experts caravaniers, à faire perdurer, par le biais du tourisme équitable, leur culture ancestrale et à entretenir un peu de cette magie du désert. Certains moyens pour les soutenir sont : faciliter l’accès à l’eau pour les cultures et les caravanes… ou encore parvenir à créer un pôle d’intérêt annuel pour donner envie aux jeunes de rester. Nous voulons aussi dans cette optique financer un studio de répétitions pour les jeunes de M’Hamid avec tous les instruments. »

Le reste de ses propos, afin de mieux connaître le festival, est à lire sur le site de Pelecanus.

Tinariwen : maîtres du fameux blues du désert

Tinariwen : maîtres du fameux blues du désert

Musique de rêve, cadre de rêve, bonne action… Mince. Pourquoi hésiter ?

Plus d’infos sur le site internet ou la page Facebook de ce festival qui s’annonce un peu plus dépaysant que Clisson, Belfort ou Tillburg. Y’a pas photo.

T.

Wanna speak ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s