Hellfest 2013 – Hum…

Hellfest 2013 : à boire et à gerber.

Hellfest 2013 : à boire et à gerber.

Promis, j’ai pas voulu être méchant. J’ai pas voulu être comme tous ces trolls des internets, qui thrashent tout et n’importe quoi, tout le temps. J’ai pas voulu faire mon blogueur, qui n’y connaît rien mais juge tout le monde de haut quand même. J’ai pas voulu mais je l’ai fait quand même. Annonce, visuel, prix… pas de pot pour mon festival fétiche, aujourd’hui, c’est sur le Hellfest que ça tombe.

La première annonce de groupes du line-up 2013 pour le Hellfest est donc tombée la semaine dernière… Sur les 150 groupes qui se produiront sur les scènes du festival de Clisson les 21, 22 et 23 juin 2013, une cinquantaine se dévoilent et le moins qu’on puisse dire… c’est qu’on n’est pas tellement impressionnés. [Contrairement à ce blog du Parisien.fr, qui semble s’extasier d’avance]

Oh le beau visuel.

A commencer par ce vilain visuel. Chaque année, l’équipe de communication du festival met au point une thématique autour de laquelle les participants se rassemblent. Les zombies en 2010, un genre de barbu zarbi tenant une épée  à la main et portant la cape de Stephen O’Malley en 2011, ce militaire chelou armé d’une guitare Lag (?) en 2012 : tout est là pour flatter les passions de votre vieux copain thrashos qui écoute du metal, beaucoup de metal, plein de metal. En fait QUE du metal.

Cette année, Hellfest a fait plus fort encore. Au lieu de figurer sur les visuels de l’édition des représentations possibles que le metalhead a de lui-même (chevalier, guerrier, figurant d’un film de Romero…) la direction s’est contentée de représenter directement le festivalier moyen tel qu’il est réellement et tel qu’il existe dans son milieu naturel : le festival de metal. Ou la série Sons Of Anarchy. Veste en jean, sympathique bandana de fan de Phil Anselmo, tatouage intégral sur le bras… oh et puis tiens ! pour que le tableau soit parfait, il convient de lui filer un verre à ce sympathique métalleux.

Bref, merci pour les clichés.

Korn vers une troisième escroquerie ?

Et merci d’autant plus pour cette affiche 2013 qui, pour l’instant, ne déchaîne pas les Enfers… Car si des noms comme Truckfighters, Converge, Down, ATR, Krisiun et quelques autres font plaisir à voir, l’évocation d’un certain nom à l’affiche fait un peu tiquer…

… et c’est Korn. Eh oui, Korn, ce Phénix boîtillant du neo-metal, qui refuse décidément de crever dignement. Le Hellfest et Jonathan Davis, c’est déjà une histoire vieille d’une bonne demi-douzaine d’années. Deux annulations coup sur coup en 2006 puis 2007 n’auront pas suffi : le festival préféré de Philippe de Villiers leur déroule une troisième fois le tapis rouge. Et ce, même après s’être fait laisser tomber comme une vieille chaussette deux fois d’affilée. Dont une fois parce qu’il pleuvait. Il pleuvait. Genre. L’excuse. C’est vrai que le coup de la maladie du sang, ils l’avaient déjà faite…Ca se voit : ils n’avaient pas une tente à remballer dans la boue/sous la pluie/dans la nuit/en 20 minutes parce que sinon le car de Novo Travel vous laissait sur le carreau, eux. Korn a escroqué les festivaliers du Hellfest 2007 et Korn escroque ses fans depuis qu’il n’est plus que l’ombre de lui-même, s’acoquinant avec ces stars kleenex (bonjour Skrillex) qui mixouillent gentiment un mignon dubstep tout vide pour adolescentes décolorées.

Rappelez-vous de Let’s Get This Party Started sur Issues et comparez-la à ce truc-là :

Sans conviction.

Je sais pas vous, mais moi ça me gêne. Même si je ne devrai en aucun cas être surpris : Ben Barbaud, organisateur du Hellfest l’avait déjà déclaré en 2011 à l’issue d’une conférence de presse : « Si je dois mettre Korn parce que tout le monde veut Korn, je mettrai Korn. Mais je n’irai pas les saluer. » Contentons-nous de cela : on n’essaye pas de nous faire croire éhontément que le coeur y est, donc. On accordera au moins ça à Ben, qui n’a toujours pas réussi, cependant, à faire venir le groupe qui lui tient le plus à coeur : Iron Maiden. Dans une conférence de presse organisée en juin 2012, il déclarait encore : « J’ai toujours dit que j’aimerai avoir Iron Maiden, mais les choses ne sont pas aussi facile qu’un coup de téléphone, on verra, ils finiront bien par venir un jour mais quand, je ne sais pas ».

Le Hellfest se retrouve donc, avec son budget de 8 millions d’euros de production, à inviter des groupes qu’il n’ira pas saluer. Et à ne pas pouvoir inviter des groupes qu’il veut produire sur sa scène depuis l’aube de l’aventure. Triste retour à la réalité : de la difficulté de gérer un événement issu d’une culture underground mais qui doit tout de même répondre à des contraintes financières. Même une grande-gueule comme moi finit par comprendre ça…

Mais mes sympathiques accusations contre le festival ne sont pas si gratuites. Et puis c’est de leur faute, aussi : si l’édition précédente était d’une très grande qualité en matière de doom, stoner et psyché, la première annonce laisse sceptique quant au maintien même de la tente Valley… Karma To Burn, Truckfighters, Red Fang… Ouaip, c’est à peu près tout. C’est sûr qu’aussi dingue que ça puisse paraître, Avantasia et Coal Chamber feront vendre plus de pass trois jours.

Au fait, vous vous rappelez de Coal Chamber ?

 

Non, si je voulais râler gratuitement, je pourrais le faire : je rappellerais simplement que le Hellfest est le festival musical le plus cher de France.

Allez, Ben. Ne nous fait pas regretter l’augmentation continue du prix des billets de ton festival. Sors-nous des putains de groupes pour la suite de la programmation de cette 8ème édition. On sait que là-bas, à Clisson, vous en êtes largement capables.

 

Theo.

 

Quelques sources qui m’ont aidé à la rédaction de ce mauvais papier. Comme ça vous me roulerez pas trop sur les couilles avec vos commentaires.

– Une infographie très bien foutue des festoches en France par Télérama, par ici.
– Un extrait de la conférence de presse 2011 sur metalsymphonique.com, par .
– La conférence de presse 2012 sur zaboue-a.com, par ici.

5 réponses à “Hellfest 2013 – Hum…

  1. Pingback: Hellfest 2013 : la fuite | Hear Me Lucifer·

  2. Pingback: Uncle Acid and the Deadbeats – Blood Lust – réédit. 2012 | Hear Me Lucifer·

  3. J’ai déjà partagé cet article, il est parfait. Mais si on veut râler encore un peu plus, on pourrait parler de cet incroyable bordel qu’est le nouveau camping du Hellfest. Il est grand d’accord…mais trop grand, trop de terre pas assez de pelouse, les metalleux saoul ou idiot d’origine qui se posent sur de la terre battue se réveillent le lendemain dans un lac de boue et les pieds dans l’eau. Vue que le camping donne sur les routes qu’empreintes les riverains, les premiers vols en masse ont eut lieu cette année, ainsi que des intrus non festivaliers qui sont entrés dans le camping et ont tabassés de pauvres petits rockers innocents qu’il a fallu défendre non pas sans plaisir d’écraser de la gueule. Pour les chiottes il y eu des efforts de faits. Par contre le Réseau téléphonique saturé, impossible de s’appeler dans le fest. Odeur de vase et de terre retournée partout du fait du nouvel emplacement.
    Pour ce qui est des groupes, le Hellfest est gentiment en train de perdre sa personnalité, il devient beaucoup trop éclectique, c’était un point positif en 2010/2011 (2009/2010 étaient de bonnes années pour l’orga et la prog) mais 2012 deja pas terrible et là 2013….pour l’instant je vomis. J’imagine déjà les furieux des premières éditions, en mode FuryFest, ça doit être la catastrophe pour eux depuis longtemps. Et quand je lis « Si je dois mettre Korn parce que tout le monde veut Korn, je mettrai Korn. Mais je n’irai pas les saluer. (Ben) » eh bien j’ai envie de vomir une 2e fois, car le coté business a définitivement pris le dessus. Déjà en 2012 la nostalgie n’a pas pris, je n’ai pas de souvenirs marquant de la dernière édition mis à part le chiotte pour femme avec ses poubelles inondées de tampax imbibés de sang et cette odeur justement, de sang caillé, se propageant a 3km à la ronde, c’était juste ignoble.
    Voilà, j’aime me plaindre donc si certains d’entre vous souhaitent débattre ou critiquer le Hellfest avec moi, faites signe. PS: Cette année, je pari 1000€ que 60% des festivaliers n’auront pas fait les éditions précédentes, et sur les 40% restants, au moins 27% seront venu par habitude histoire de retrouver les sensations d’antan…en vin. (jeux de mot à but non efficace)

  4. ouais c’est assez décevant…surtout les têtes d’affiche car il n’y a pas que Korn qui est bof, Kiss, Accept, Twisted sister, stone sour, bullet for my valentine, mouais…heureusement bon il reste pas mal de bon groupes plus bas dans l’affiche mais c’est pas parti pour être la meilleure année quand même…

Wanna speak ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s