Jacques Gomis, Wintermoon Productions : « le Black Metal fait parfois reculer les propriétaires de salles »

De g. à dr. : Quentin (com + graphisme), Jacques (président de WP), Félix et Michael (ingés son + responsables technique). Bad ass.

 

Organisateur de concerts metal depuis quelques années maintenant, Jacques Gomis, aka Xahaal, nous donne son sentiment sur l’orga en général, les salles de concert de la région lyonnaise et la musique, évidemment. Support your local scene !

L.S : Salut Jacques. Tout d’abord, peux-tu présenter Wintermoon en quelques mots ?

Jacques « Xahaal » Gomis : Tout d’abord bonjour et merci pour votre soutien. Wintermoon Productions est une association que nous avons créée à peu près en Octobre 2010. Non, je ne suis pas le seul membre de l’association même si je suis le seul à m’occuper de la programation. Quentin s’occupe de la partie communication, il a réalisé tous nos flyers. Et Michael et Felix sont nos deux ingénieurs du son, ils s’occupent également de tout le côté technique des concerts. Quelques bénévoles sont également présents lors des concerts pour nous donner des coups de main, aux entrées, catering, bar, etc.

Pourquoi avoir créé cette association ?

La réponse est simple : je suis un véritable passionné de musique metal. Et plus particulièrement de la scène extrême et underground. J’ai voulu monter une association afin de permettre à des groupes peu connus de s’exprimer, mais aussi pour pouvoir faire venir à Lyon des groupes un peu plus réputés. Pour pouvoir offir à ceux qui partagent la même passion (mais à moi-même également) la possibilité de les voir.
J’essaye de m’impliquer un maximum dans l’univers underground du metal car c’est ici que je me retrouve. J’ai toujours été extrêmement reconnaissant de ceux qui se mouillent pour organiser des concerts ou sortir des albums. J’ai donc tout naturellement décidé de m’y mettre également, pour pouvoir faire partager cette passion.

Organiser des dates de metal extrême, et a fortiori de Black Metal plutôt underground (c’est la tournure que semble prendre Wintermoon), c’est cibler un public extrêmement restreint. Quel est ton point de vue sur ce public ? Y’a-t-il une réelle demande de ce genre d’événements ?

Oui, c’est assez restreint en effet, mais je ne me vois guère organiser autre chose, car c’est ce que j’aime. Nous l’avons fait au début, avec des groupes d’un tout autre genre, mais ce n’est pas quelque chose que je referai. Je fais jouer les groupes que je veux, parce que j’apprécie ce qu’ils font. Ceci dit ce n’est pas fermé, j’écoute d’autres styles que le black, ce qui compte c’est que l’esprit et la musique aient une touche old school. Il se trouve que pour l’instant nous nous sommes plus orientés black car les occasions se sont présentées, mais cela peut très bien changer.
Le public de cette scène est un public de passionnés et d’acharnés. En effet, peu de monde s’intéresse à l’underground, car il faut faire une démarche supplémentaire, celle de la recherche approfondie de groupes. Ces gens soutiennent les groupes qu’ils apprécient de manière extrêmement forte et ne ratent pas de concerts. Ils font partie des rares personnes à acheter aujourd’hui des cds, vinyles et cassettes au milieu de la facilité du téléchargement. Donc oui, il y a une réelle demande d’évènements car ce n’est pas évident lorsque l’on est un groupe unerground seulement suivi par une certaine catégorie de personnes de trouver des occasions de le faire. Et quand cela arrive, les fans ne ratent jamais une occasion, et certains font parfois le déplacement de très loin.

L’idée de base de l’asso, comme je l’ai lu quelque part, est aussi de faire jouer des groupes locaux. Pourquoi est-ce si important ? Quelques groupes marquants que Wintermoon a permis de faire découvrir au public ?

A la base oui, et c’est d’ailleurs toujours le cas. Nous essayons de faire jouer un maximum de groupes locaux, mais nous allons chercher loin car dans la même ville où la même région, on tourne rapidement avec les mêmes. Le but est toujours de faire jouer des groupes peu connus avec des groupes à plus grande notoriété, afin de les faire connaitre. Je ne saurai citer les groupes de ce genre que nous avons fait jouer… Je ne pourrai tous les citer et je ne veux en oublier aucun. J’espère seulement, en effet, que le public se souvient également des premières parties de nos concerts en bien.

Negura Bunget, Mortifera, Endstille… Wintermoon fait aussi jouer des têtes d’affiche internationales. Est-ce difficile d’approcher ce genre de groupes ?

Non, pas du tout. Tous ont un esprit simple et pas difficile. Tout se passe en général dans la bonne ambiance et la bonne entente, même quand les choses sont un peu difficiles niveau son ou qu’on a quelques soucis d’organisation ou encore un public très réduit. Si tous les groupes pouvaient être comme nos têtes d’affiches, il n’y aurait aucun problème. Ceci dit, notre parcours n’est pas terminé et peut-être qu’un groupe me contredira. Je ne l’espère pas.

La Clé d’Voûte à Saint-Etienne, le Warm Audio à Lyon… Comment se procure-t-on des lieux pour organiser des évènements tels que des concerts de Black Metal ?

C’est la partie la plus difficile… Surtout en ce moment d’ailleurs, depuis la mort du Lyon’s Hall. La plupart se louent, matériel + lieu contre de l’argent. Certaines salles prêtent leur locaux gratuitement ou contre une coproduction, etc. En fait, chaque salle a sa manière de fonctioner et surtout sa façon de gérer les lieux. Et parfois, le fait de proposer du black metal fait reculer les propriétaires. J’ai la chance d’avoir rencontré en la personne d’Hassina (responsable de la salle La Cla d’Voûte, Sainte Etienne) quelqu’un d’êxtremement gentil et tolérant. D’autant plus que les lieux sont très agréables pour un concert de black metal (ndlr : on confirme.).

Seul bémol cependant, Saint Etienne est assez éloigné de Lyon et il n’est pas évident pour nous d’organiser là-bas.
Pour se procurer une salle il faut donc envoyer une demande, mais bien souvent une seule ne suffit pas et il faut donc essayer un maximum de salles avant d’en trouver une disponible, partante, compétente, assez grande et à prix abordable. Ce qui n’est pas une mince affaire.

Quel est ton sentiment sur les lieux de concert indé qui ferment les uns après les autres ? Un commentaire sur celle du Lyon’s Hall ?

C’est tout simplement une tragédie à chaque fois. Le Lyon’s Hall nous manquera à tous incroyablement. Et si certains le blâmaient pour la piètre qualité de sonorisation et son côté délabré, cela n’en restait pas moins un lieu de rencontres et d’échanges entre passionnés. Tout le monde se connaissait petit à petit et certains venaient parfois sans même connaître aucun groupe à l’affiche.
Rappelons également l’accueil chaleureux de son permanent Yves, et le courage de son propriétaire Olivier qui louait la salle et son matériel totalement gratuitement.
Des lieux comme ça sont l’essence même de l’underground et leur perte est une catastrophe. La preuve, depuis nous n’avons que très peu organisé sur Lyon, faute de salle…

J’ai moi-même l’impression que les concerts deviennent de plus en plus des événements à part entière. On assiste de plus en plus à des soirées avec stands de merch de labels indé, diffusion de films, etc. Avec, en outre, les concerts. Quelques labels passent d’ailleurs souvent lors de tes concerts avec leur merch (Atavism, Those Opposed…). Que penses-tu de ce format ?

Pour moi, un concert est avant tout une réunion de passionnés. J’aime énormément créer cette ambiance lors de mes concerts, et dès que j’en ai l’occasion, je propose à mes amis d’Atavism Records, Those Opposed Records où encore Hass Weg Productions de tenir un stand. Car j’aime qu’en plus de voir un concert d’un bon groupe UG, les gens puissent également trouver leur bonheur au milieu des excellentes pièces UG que proposent ces labels (et bien d’autre encore). Comme tu l’as dit, chaque concert est un petit évènement à part entière.

Peux-tu expliquer à nos lecteurs l’intérêt d’un partenariat avec, par exemple, Radio Metal ou Pavillon 666 lors d’un concert ? Que font-ils exactement pour l’événement ?

De la promotion. En échange d’une place pour leur logo sur nos flyers ils diffusent l’évènement parmi leur réseau de distribution.

Allez, lâche-toi. Quel est ton avis sur la situation musicale en France, en général ?

La situation musicale en France ? J’avoue que je ne m’intéresse guère aux groupes dits “populaires”. Tout simplement car je n’y trouve pas mon intérêt. D’un point de vue plus musical, je pense qu’il n’y a que trop peu d’originalité dans tout cela. Les thèmes sont toujours les mêmes et bien souvent tout n’est exprimé qu’avec peu d’émotion. Il m’arrive d’écouter de la chanson française mais certainement pas celle d’aujourd’hui, je parle de Georges Brassens, Jacques Brel, Henris Tachan ou Thiefaine par exemple (que j’ai récemment loupé d’ailleurs, malheureusement). Dans la musique actuelle j’apprécie certaines choses tout de même, notament Stupeflip qui pour moi exprime une rage et un trouble réellement profonds et sincères.

Tu peux te lâcher encore plus. Que penses-tu de la situation de la musique metal en France ? Et plus généralement, de l’indé ?

En France il existe de très bons groupes de metal, et même de black metal, quoi qu’en disent certains. Mais le souci en France ce n’est pas sa scène mais son public. Le public black metal français crache beaucoup trop souvent sur ses compatriotes. J’ai trop souvent entendu “ je n’écoute pas de black français, c’est de la merde”. C’est totalement injustifié et stupide, il y a d’excellent groupes dans nos contrées, ce n’est pas pour rien que la plupart marchent mieux à l’étranger qu’en France.

Quel est le concert qui t’a le plus marqué en tant que simple spectateur ?

En tant que spectateur j’ai été extrêmement marqué par le concert d’Inquisition au Lyon’s Hall en 2008. Egalement par la prestation de Shining au Hellfest la même année, même si je me suis peu à peu détaché de ce groupe et surtout de ce qu’ils font maintenant (scéniquement et sur album), ce concert m’a profondément marqué. Et plus récement par l’excellente prestation de Grave Digger au Ninkasi Kao. En fait, énormément de concerts m’ont marqué… Ce sont tellement d’importants évènements pour moi, je pense aussi au live de Borgia où de Negura Bunget, voir même Alice Cooper… Pour qu’un concert me fasse quelque chose, il faut qu’il soit travaillé, qu’il y ait un gros effort de fait sur la mise en scène. C’est le plus important pour moi.

Quel groupe rêverais-tu de faire jouer avec Wintermoon ?

Je rêvais de faire jouer Inquisition et c’est fait ! Je suis donc content de ce côté-là, d’ailleurs je peux annoncer que ce ne sera pas la dernière fois que je les ferai jouer. Maintenant j’aimerai énormément organiser des dates pour BethlehemUrfaust par exemple.

Y’a-t-il un événement, un tourneur ou un label que tu admires particulièrement ? Pourquoi ?

Pas un particulièrement non. Si ce n’est que je suis sans cesse impressioné devant la qualité des affiches que propose WOTU à Valenciennes, et l’ouverture d’esprit dont fait preuve le label Legion of Death Records qui propose des sorties de groupes véritablement UG de pays bien souvent ignorés de la scène. J’admire et soutiens tous ceux qui participent activement à la scène, en organisant des concerts, en faisant tourner des groupes ou en montant des labels indépendant. Sans eux il n’y aurait pas d’UG.

Je n’ai plus de questions à te poser, mais si tu as quoi que ce soit à rajouter, n’hésite pas !

Encore une fois merci à toi pour ton soutien. Et surtout merci à tout ceux qui nous suivent et qui se rendent à nos concert. Car sans vous tout cela n’existerait pas et tant qu’il y aura un public pour soutenir l’UG, il y aura des concerts et des sorties! Donc continuez à soutenir!

Propos recueillis par Locust Star auprès de Jacques « Xahaal » Gomis.

Pardon, j’ai pas pu résister.

Pour contacter Wintermoon Productions :

xahaal[@]gmail[.]com

@Facebook.

@Myspace.

Wanna speak ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s